Partager :  |   | 

Programme Népal

- Shuklaphanta - Casquettes vertes

Situation géographique

Zones tampons au nord et au sud de la réserve de faune sauvage de Shuklaphanta, 150 km², 44 500 habitants.

Groupes cibles

Villageois utilisant les ressources forestières, exploitants de carburant et de réserves de bois, éleveurs et groupes de femmes.

Espèces concernées

Tigre du Bengale (Panthera tigris)

Partenaire local

National Trust for Nature Conservation

Les objectifs

Dans la réserve de faune de Shukla, couper du bois illégalement est une activité trop souvent pratiquée

Réduire la pression humaine sur les forêts et les prairies de la réserve au bénéfice du tigre.

Nous proposons de nombreux micro-projets de développement économique en alternative à la surexploitation des ressources naturelles

Élaborer et développer des stratégies alternatives à l’utilisation des ressources naturelles.

Nos Casquettes vertes lors d’une animation pédagogique dans une école

Provoquer une prise de conscience de l’importance de la préservation des ressources forestières et du tigre, avec le développement durable comme fil conducteur.

Les femmes développent l’artisanat en alternative au pâturage de leur bétail dans la réserve de faune

Impliquer les communautés locales dans la protection du tigre du Bengale et de son habitat

Quelques étapes du programme

Janvier 2009

Création du programme

Signature du contrat de partenariat avec NTNC

Mai 2012

Première formation

40 femmes participent en deux formations de trois mois, à la couture

Février 2015

Camp de santé gratuit

350 villageois reçoivent des soins, et sont informés sur la conservation des tigres

Contexte

Il y a encore quelques années, la réserve abritait la plus grande densité de tigres du pays. Une population qui s’est rapidement dégradée pour n’atteindre que quelques individus, notamment à cause de la surexploitation des ressources forestières de la zone. Le pâturage du bétail domestique représente, avec le fourrage et la collecte de bois de chauffage, l’une des menaces les plus importantes pour l’équilibre de cet écosystème.

Réduire la pression sur l’écosystème du tigre

Depuis 2009, nous menons des actions dans cette zone pour encourager les communautés locales à s’investir pour l’avenir du tigre du Bengale et à réduire leur utilisation des ressources naturelles. Ainsi, nous développons des alternatives à l’exploitation de la forêt pour préserver l’habitat du tigre. Nous mettons par exemple en place des formations aux micro-projets durables et proposons des solutions pour ne plus faire paître les vaches dans la forêt ou pour diminuer l’utilisation du bois. Par ailleurs, d’importantes campagnes d’information incitent les villageois à prendre soin de leur héritage naturel.

Nos dernières actions sur le terrain

  • Mise en place d’une pépinière perpétuelle d’herbes, distribution de 10 000 semis et approvisionnement de 177 ménages en herbes vivaces ;

  • Distribution de semences d’herbe, mélangées avec l’enveloppe et les brisures de riz, permettant à 400 ménages de nourrir leurs vaches à l’étable, et non dans la forêt, pendant trois mois ;

  • Provision à 40 ménages de nouvelles variétés de vaches mieux adaptées aux conditions locales et permettant de préserver les ressources naturelles ;

  • Financement d’installations de biogaz et de systèmes de cuisson à économie d’énergie pour préserver les ressources de la forêt ;

  • Formation de villageois lors d’ateliers de culture maraîchère ;

  • Formation de 42 participants dans des ateliers de création de micro-entreprises et de 16 femmes dans un atelier de perfectionnement en couture ;

  • Éducation et sensibilisation de 1300 personnes lors de campagnes d’information, activités pédagogiques, théâtre de rue et présentations dans les écoles sur les problèmes liés à la protection de l’habitat des tigres dans la réserve ;

  • Mise en place d’un camp de santé gratuit accueillant 600 personnes chaque année et sensibilisation de ces patients au développement durable ;

Plus d’actions

Ensemble préservons l'habitat naturel des tigres et les ressources forestières.
Faire un don
FAIRE UN DON